La loi 21 attaquée sur tous les fronts

2 déc. 2020

Une liste impressionnante de groupes canadiens et québécois sont appelés à la barre pour protester contre la loi 21.
L’enjeu principal pour ces groupes est de faire reconnaître la loi 21 comme inconstitutionnelle, de prouver qu’elle ne respecte pas les droits des minorités religieuses et le principe du libre accès aux institutions publiques.
Les représentants de la partie gouvernementale se sont efforcés de rappeler que la loi 21 est le résultat d’un long processus historique et non d’une conjoncture particulière, que le signe religieux porte et projette un message social, comme tous les signes qui révèlent des convictions profondes (politiques et identitaires), et qu’à cet égard l’abstention de ce signe durant les heures de travail, dans les institutions publiques, vise à respecter la liberté de conscience des enfants, des citoyens et des citoyennes, au nom de l’intérêt collectif et du bien commun.

Par Micheline Labelle

Lire la suite dans Le Devoir