La loi sur la laïcité, c’est comme si Québec avait amendé la Constitution, plaide un avocat

30 nov 2020

Selon Me David Grossman, qui représente notamment Ichrak Nourel Hak, une enseignante qui porte le hidjab, si un gouvernement provincial veut « modifier l’architecture de la Constitution canadienne », il doit suivre la procédure d’amendement, ce qu’il ne peut faire seul. (…)
« La Loi [sur la laïcité de l’État] altère l’architecture de notre Constitution. »

Par Stéphanie Marin, la Presse Canadienne

 

Lire la suite dans Le Devoir