Le voile n’est pas unanime chez les communautés musulmanes

20 nov. 2020
Une chercheuse féministe québécoise d’origine égyptienne a appelé au respect des droits des femmes qui refusent de porter le voile grâce à l’application de la loi sur la laïcité, qui mettrait tous les courants de pensée sur un « pied d’égalité ».

« Il y a deux positions contradictoires que nous retrouvons au sein de la même communauté. Ne faisons pas comme si les communautés musulmanes étaient homogènes », a affirmé Yolande Geadah, membre associée de l’Institut de recherches et d’études féministes de l’UQAM.

Par Antoine Lacroix

Lire la suite dans le Journal de Montréal